Respirez la santé avec le Bol d'air Jacquier

Respirez la santé avec le Bol d'air Jacquier

Une fois de plus, c'est lors de mes diverses pérégrinations que j'ai découvert ce fabuleux appareil. Tout d'abord pendant mes cours en naturopathie où le bol d'air était à notre disposition. Il m'a été d'une grande aide durant ce moment de vie si particulier, où ma concentration, ma mémoire et mon stress étaient extrêmement sollicités.  Ensuite, nos chemins se sont recroisés lors de divers salons et dernièrement au congrès de la naturopathie à Londres.

Et comme pour ma vie ou la vôtre tout est une question de synchronisation et non pas de hasard...j'ai alors décidé de faire une formation pour mieux comprendre ce qu'il en était et vous en parler. Ensuite, je me suis dit que serait super de l'intégrer à mes soins et/ou d'être un centre agréé pour que chacun puisse faire sa séance quand il le souhaite. 

Alors voilà, de quoi il en retourne 

René Jacquier (1911-2010) était un chimiste pour qui, l’une de ses préoccupations était de trouver un moyen de faciliter l’oxygénation pour les personnes malades, afin de renforcer leur vitalité.  

Pourquoi cette préoccupation ?

Ses deux filles aînées furent atteintes d’une grave coqueluche. Sans véritable traitement, le “remède” préconisé à cette époque, était un voyage en avion. La première question était : pourquoi, en avion de tourisme (donc non pressurisé…), les malades retrouvaient leur vitalité ?

Une “brutale ascension” provoque une “raréfaction de l’atmosphère”, ce qui entraîne un changement de pression au niveau du sang et une libération accrue d’oxygène naissant (plus facilement assimilable) vers les cellules. C’était sans doute cela qui avait une conséquence très positive sur la vitalité et entraînait la guérison...

La deuxième question était : existe-t-il dans la nature, des molécules capables de capter l’oxygène et de le relâcher facilement ?

Ses réflexions de chimiste l’amenèrent vers les essences naturelles insaturées et ce sont les terpènes peroxydés qui apportèrent la solution. Le premier Bol d’air® expérimental fut construit en 1947. Ce procédé permet, non pas d’avoir plus d’oxygène, ce qui serait dangereux, mais d’utiliser au mieux l’oxygène de l’air naturellement disponible, sans aucun danger et sans aucun effet secondaire.

Rappelons que l'air est composé de 21 % de dioxygène, de 78 % de diazote et de 1 % d'autres gaz et que c'est la potentialisation des 21% de dioxygène au niveau cellulaire qui nous intéresse ici pour retrouver notre vitalité.

Le Bol d’air® est un dispositif élaboré, qui permet de transformer les parties les plus volatiles d’un extrait de résine de pin en porteurs d’oxygène. Il s’agit de faire de courtes sessions respiratoires de 2 à 15 minutes, devant l’appareil, sans masque, pour que ces molécules pénètrent dans l’organisme et facilitent la libération d’oxygène vers les cellules.

Tous nos organes sont constitués de milliers de cellules, leur apporter de l'énergie, c'est assurer le bon fonctionnement de tout notre organisme. La répétition des séances génère un changement progressif en profondeur et l’apparition d’un nouvel équilibre. Il y a là une nouvelle approche pour prendre en main son état général et développer son potentiel de santé global.

Aujourd’hui, plus de 40 000 publications scientifiques établissent un lien entre l’hypoxie (le manque d’oxygène de la cellule) et la plupart des problèmes de santé, y compris les pathologies graves, et les maladies nouvelles...

Pour René Jacquier, la vitalité offerte par le Bol d’air® facilite une guérison naturelle, optimise l’action des médicaments par effet synergique et permet de lutter contre les effets secondaires de certains médicaments, comme, par exemple, ceux utilisés dans les chimiothérapies. 

Il sera également bénéfique pour : 

  • préserver ou restaurer votre capital santé
  • accompagner la perte de poids
  • améliorer les performances sportives
  • optimiser d'autres soins
  • les changements de saison, d'allergies, de pollution
  • les périodes d’examens ou toutes autres périodes de stress
  • soutenir un organisme plus vulnérable

 

Ce procédé, n'est pas à utiliser en cas de :

  • Epilepsie terpène dépendante
  • Épisodes de convulsions
  • Allergie au produit
  • Hétérogreffe

L'Orésine (huile essentielle de résine de pin) est déconseillée :

  • Aux femmes enceintes et allaitantes
  • Aux enfants de moins de 36 mois

Réduire la dose si problème rénal

Voilà, je pense que vous en savez déjà beaucoup et ce sera avec plaisir d'en discuter ensemble selon vos problématiques, et pourquoi pas venir respirer un bon bol d'air au cabinet !

   A bientôt...

Blogue

B 07/11/2018

Un, deux ou trois jus au salon Marjolaine ?!!

Çà y est, c'est de nouveau le salon Marjolaine édition 2018 ! Toujours heureuse de rencontrer les visiteurs de ce salon et de discuter ensemble de la santé et surtout...

Lire plus
31/10/2018

Carte cadeau

 Il n'y a pas une période plus importante qu'une autre pour faire plaisir à une personne chère à votre cœur . Alors n'hésitez plus et pensez à offrir un soin...

Lire plus
14/06/2018

La Cohérence cardiaque ou Respirer avec son cœur

J'ai été à une formation il y a quelques semaines et aujourd'hui j'aimerai partager avec vous cet outil fabuleux qu'est la cohérence cardiaque. Alors si vous êtes fatigués, stressés, angoissés,...

Lire plus