"Mademoiselle Endométriose"

"Mademoiselle Endométriose"

Telle la rosée du matin, Mademoiselle Endométriose avec ses jolies joues rouges, me rend visite quelques jours chaque mois.

Je ne suis pas chagrin, car avec le temps nous nous sommes apprivoisés.

Notre rencontre ne fut pas originale. Juste le désir d'un petit choux ou d'une jolie rose.

Comme une amie un peu trop jalouse, elle n'a pas voulu me partager une seconde fois, prétextant que j'avais déjà eu la chance d'avoir reçu en cadeau un chou de petit garçon.

Notre rendez-vous mensuel, ne se passe pas toujours comme je le souhaiterai. Mais il est de coutume de dire que la vie, l'amour, l'amitié ne sont pas sans tumultes.

Alors, comme de vieilles connaissances qui ne savent plus comment se dire qu'elles ne veulent plus se voir, nous continuons à danser la ronde des habitudes tenaces.

Nous faisons partie d'un tout, l'une et l'autre, l'une en l'autre. Mon corps parfois fatigué et meurtri, lui demande de me laisser tranquille. Mais elle aime être intrusive et insistante. Et parfois, il m'est arrivée de la détester.

Heureusement, le chemin d'une vie est long et nous apprend à aimer et accepter ce qui fait de nous ce que nous sommes.

Et Mademoiselle Endométriose, comme l'adolescente que j'étais et la femme que je suis aujourd'hui, n'est qu'une facette de la réalité.

Accepter n'est pas renoncer.

C'est simplement, vivre en conscience et ne plus être l'automate de ses schémas.

C'est aimer, ce corps qui nous fait souffrir et qui ne nous donne pas ce que nous attendons de la vie.

C'est apprendre chaque jour, qu'il est meilleur et bon pour soi de vivre pleinement le présent.

Alors, Mademoiselle Endométriose, je ne sais pas comment va se passer notre prochain rendez-vous, mais j'accepte de vous revoir pour passer un moment entre amies.